Elena Mortier

Neuropsychologue

Consultations : les lundis et mardis de 8h à 20h

Contact : elena.mortier@monverger.net

Notre équipe

 

Titulaire d’un master en Sciences Psychologiques, à finalité neuropsychologie, et formée à la prise en charge CPIM, la méthode de travail/gestion mentale et la psychoéducation.  

Je réalise des bilans

  • neuropsychologiques : qui évaluent les capacités de mémoire, d’attention, de concentration, d’inhibition, de planification, d’organisation, praxiques… chez les enfants et les adultes. 
  • intellectuels (Q.I. verbaux et non verbaux)

Un bilan neuropsychologique consiste en des entretiens cliniques et des tests normés qui permettent d’évaluer les points forts et les points faibles du patient. 

J'utilise également la méthode CPIM pour la prise en charge des enfants de 3 à 18 ans présentant des difficultés scolaires, de comportement et/ou de gestion émotionnelle.
La méthode CPIM agit sur les capacités d’autorégulation (fonctions exécutives) de l’enfant et ce, tant sur le plan cognitif que comportemental. Elle a pour objectif de :

  • Détecter les comportements/interactions qui freinent la stimulation et le développement des fonctions exécutives.
  • Créer l’opportunité pour l’enfant de développer ces fonctions en le stimulant adéquatement.

Alors que les prises en charge actuelles proposent souvent des aménagements (du quotidien, à l’école …) pour pallier les difficultés de l’enfant et en réduire l’impact dans la vie de tous les jours, CPIM s’intéresse plutôt à la cause de ces difficultés et à ce qu’il est possible de mettre en place pour aider l’enfant à développer les capacités qui lui font défaut.
CPIM a été développée en 2012 par Gabriela L. Pérez Acevedo, psychologue/neuropsychologue au Mexique, et a été reproduite depuis 2 ans au sein du cabinet Learning Brain de Laura Bertleff, neuropsychologue en Belgique. Cette approche fait ses preuves depuis plusieurs années.

La prise en charge proposée est brève (4-5 séances) et écologique.
Elle agit sur les capacités d’autorégulation cognitive et comportementale de l’enfant avec l'aide des parents. Elle se déroule en deux temps :

  1. La passation d'une activité standardisée avec le parent et l'enfant.
  2. Une prise en charge visant à développer les fonctions exécutives de l'enfant en tenant compte de ses caractéristiques intra-individuelles.  Celle-ci se fait en présence du parent.

Les effets positifs de la prise en charge CPIM :
Améliorations dans la sphère cognitive

  • Meilleur contrôle inhibiteur
  • Meilleures capacités attentionnelles
  • Moins de ralentissement

Améliorations dans la sphère comportementale

  • Moins de distraction
  • Plus d’investissement scolaire et une meilleure méthode de travail
  • Plus d’initiative et d’autonomie
  • Moins d’agitation
  • Moins d’impulsivité
  • Moins de crises émotionnelles
  • Diminution des angoisses et de « l’hypersensibilité »
  • Meilleure obéissance
  • Davantage de respect de l’autre, de soi et des objets
  • Plus d’adaptabilité au changement

En conséquence des améliorations mentionnées ci-dessus, nous observons également des améliorations :

Pour l'enfant :

  • de l’image de soi
  • de la confiance en soi

Pour le parent :

  • du sentiment de compétence parentale
  • du climat familial (plus serein et détendu)
  • de la qualité des moments avec l’enfant

Les forces de la prise en charge CPIM sont :

  • sa brièveté (+/- un mois), ce qui constitue un moindre coût sur les plans financier et organisationnel pour les patients.
  • son aspect écologique (dans la vie de l’enfant), ce qui permet un transfert immédiat dans le quotidien de l’enfant.
  • répond à la plupart des motifs de consultations en psychologie ou neuropsychologie de l’enfant.